Récemment embauché dans une nouvelle entreprise en région, vous vous apprêtez à déménager dans une communauté d’accueil jusqu’à présent inconnue. Cette nouvelle aventure, réalisée en famille ou seul, vous amène à vous poser certaines questions sur la suite de votre projet.  Notamment, sur celles liées à l’intégration au sein d’un nouveau milieu de vie.

Anne Dusseault, agente de régionalisation en diversité culturelle pour la MRC d’Arthabaska et la MRC de L’Érable, à l’organisme Accès Travail, de Victoriaville explique qu’il existe des outils pour favoriser une pleine intégration sociale, culturelle et économique et ainsi relever les défis de toute nouvelle personne immigrante s’installant dans un nouveau territoire.

 Des services adaptés à chacun

 Accompagnant depuis neuf ans les immigrants arrivant sur le territoire, Anne Dusseault, connaît bien les services offerts par les organismes locaux spécialisés en accompagnement de personnes immigrantes. Travaillant en concertation, ils offrent une panoplie de services adaptés aux besoins des nouveaux immigrants, que ce soit avant ou après leur arrivée.

Par exemple, note l’agente de régionalisation, l’organisme et la Chambre de commerce et d’industries des Bois-Francs et de L’Érable collaborent étroitement avec le programme Un emploi en sol québécois de la Fédération des chambres de commerce du Québec, permettant aux participants une première immersion dans la nouvelle communauté avant même d’y avoir emménagé. Visant à favoriser l’arrimage entre les personnes immigrantes au Québec, se cherchant activement un emploi, et les besoins de main-d’œuvre des entreprises en région, les immigrants inscrits au programme ont l’opportunité d’explorer les différents aspects qu’offrent les villes visitées à la suite des entrevues pour lesquelles ils se sont qualifiés.

« Pour ceux n’ayant pas fait ce programme, il ne faut pas s’inquiéter, car en collaboration avec des organismes de régionalisation partenaires de Montréal, des tours de familiarisation adaptés selon les besoins sont organisés au sein des villes d’accueil. Plus précisément, des visites de certaines entreprises, de centres de formation, des principaux magasins, d’écoles et garderies, d’infrastructures où des activités culturelles et sportives sont disponibles, d’institutions bancaires, des cliniques médicales, des dentistes et optométristes, etc. », précise-t-elle.

Également, la recherche d’un logement pour une famille peut s’avérer compliquée. C’est pourquoi un service de soutien est mis en place : « Nos intervenants, en concertation avec les futures familles, visitent et les aide à choisir des logements adaptés selon leurs critères », explique Anne Dusseault. Grâce à certaines subventions, certains organismes peuvent même aller jusqu’à offrir un certain soutien financier.

Certains nouveaux immigrants sentent le besoin d’être conseillés financièrement, car les réalités régionales sont différentes des grandes villes. Prenons, par exemple, les services de transport en commun. En ville, ils sont accessibles rapidement, tandis qu’en région ils sont plus limités, d’où le besoin d’acquérir un moyen de transport privé. Madame Dusseault les conseille donc dans le choix de leur futur achat.

Les organismes travaillent tous en concertation afin d’offrir de nombreux autres services et un suivi aux personnes immigrantes pour favoriser leur adaptation et leur intégration. Trouvez ceux correspondant le mieux à vos besoins!

 S’intégrer au sein d’une communauté

 S’impliquer personnellement aux activités proposées par votre collectivité est un excellent moyen pour y découvrir les différentes facettes de votre nouvel environnement. « Surtout pour les personnes plus gênées de nature, ça peut avoir un effet positif », souligne l’agente de régionalisation en diversité culturelle. Les activités de jumelage entre les gens provenant de la communauté et les nouveaux arrivants permettent de délier certaines peurs. Ils ont l’occasion de se présenter et de parler de leur propre histoire. N’hésitez pas à poser des questions et à prendre leur numéro de téléphone pour des rencontres futures!

Profitez également de celles et ceux ayant un cheminement semblable au vôtre en termes d’immigration. Vous serez surpris d’entendre le nombre de personnes ayant vécu les mêmes problématiques et enjeux que vous. Ils sauront vous guider et vous partager quelques conseils. Dites-vous que vous n’êtes pas seul!

« Plusieurs outils et services sont donc mis à la disposition des nouveaux arrivants pour les aider à se bâtir un réseau et à s’adapter », conclut Anne Dusseault.

Cliquez ici pour lire d’autres articles sur le la régionalisation. Bonne lecture!